Pêche électrique #pas chic ! Aujourd’hui, les pêcheurs artisans se mobilisent pour la faire interdire. On peut les soutenir en quelques clics. En bref et en action.

L’appel du 18 juin

Les pêcheurs de 6 pays de l’Union Européenne en appellent aux responsables politiques pour interdire définitivement cette technique de pêche destructrice  Ils sont soutenus par les assos et ONG, dont l’association Bloom.

Pourquoi maintenant?

En ce moment-même se négocie à huit clos le sort de la pêche électrique. Entre des représentants de la Commission européenne, du Parlement européen et du Conseil de l’UE. La France s’est engagée à la faire interdire. Un vote à l’unanimité a eu lieu en mars à l’Assemblée Nationale. Elle peut enfoncer le clou par son action de diplomatie.

Pourquoi tout ce foin?

1/ pêche destructrice des fonds marins, qui tue sans discrimination, toutes espèces à tous niveaux de développement #générationperdue #psychopathe

2/ pratique qui fragilise la survie économique des pêcheurs artisans – majoritaires en termes d’effectifs comparé aux flottes industrielles qui la pratiquent

3/ méthode interdite dans l’UE depuis 1998 (#allezlesbleus), mais qui survit grâce à des dérogations depuis 2008 pour raison de « pêche innovante » #copierlesjaponais #chasseàlabaleine #bonneblague

Les chalutiers électriques rejettent entre 50 et 70% des poissons capturés, contre 6% pour les filets maillants.

Claire Nouvian, Présidente de Bloom

Et nous on fait quoi?

Bonne nouvelle! Tous les citoyens européens peuvent agir pour soutenir leur combat et préserver la biodiversité marine. Rendez-vous sur www.stopelectricfishing.org et interpellez votre responsable politique. En France, le Président de la République. En trois clics c’est fait!

Sources et infos complètes:

Site de BLOOM: Mobilisation européenne des pêcheurs contre la pêche électrique

Plateforme de participation Stop electric fishing

Journée de mobilisation en images

Une BD super drôle pour tout comprendre !

Categories: Sel' Actu