Pas joli joli, le bilan de l’état de la biodiversité en France sorti par l’AFB ce 18 juin. Moins d’oiseaux et d’insectes notamment, la faute aux pesticides en milieu rural agricole, à la perte d’habitats et à leur dégradation. En bref.

Il se passe un truc…

  • Moins 1/3 d’oiseaux des milieux agricoles depuis 1989 #CuiCouic
  • -40% des effectifs de chauve-souris de France métropolitaine en 10 ans #BonjourLesMoustiques!
  • -76% de la biomasse en insectes volants #MonParebriseEstTropPropre
  • en Loire, effectifs de saumons trop bas pour assurer le maintien des stocks
  • 1 espèce vivante sur 3 en danger de disparition (Métropole et Outre-mer)

Si les causes du déclin de la biodiversité sont nombreuses, l’usage des pesticides en agriculture est l’une des principales menaces.

Pourquoi donc ma bonne dame?

  • usage de pesticides en agriculture (+18% entre 2009-2011 et 2013-15)
  • dégradation des habitats: fragmentation, pollutions lumineuses, sonores, chimiques, espèces invasives…
  • -590 000 ha de surfaces agricoles et d’espaces naturels au profit de surfaces goudronnées, pelouses et bâtiments (période 2006-2015). #EnVraiCestGrand ? >> 590 000 ha = Seine-et-Marne
  • -700 000 ha de prairies permanentes (période 2000-2010), et accélération depuis 2010 #AdieuSpotBiodiversité
  • -36 750 ha de milieux naturels et semi-naturels inventoriés ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, floristique ou faunistique) sur la période 1990-2012.
  • Outre-Mer: récifs coralliens fragilisés par l’augmentation des températures et l’acidification des océans

L’Observatoire national de la biodiversité

Mis en place en 2009 par le Ministère de l’Écologie, à la suite du Grenelle de l’environnement. Il est piloté par l’Agence Française pour la biodiversité (AFB), dont le spectre d’action est large: sensibilisation du public au bon usage des pesticides (blague! pour vous réveiller lecteurs!); en réalité l’AFB appuie les politiques publiques pour préserver, gérer et restaurer la biodiversité sur terre, dans la mer et les cours d’eau, rencontrer et mobiliser les citoyens en faveur de la biodiversité… Voilà voilà.

>> Le bilan de l’ONB (bref, illustré et bien fait)

Categories: Sel' Actu